banniere, cliquez pour revenir a l'accueil

Votre vin est vivant, fragile, précieux.
Conservez-le et protégez-le
dans les conditions les plus naturelles
qui soient avec la cave enterrée Hélicave-Harnois

skel-helicave/images/ban/PICT0040.jpg


Conservation du vin

Accueil > Voir et découvrir > La culture du vin > Conservation du vin

Voici sans doute une des questions les plus fréquemment posées. Comment conserver un vin, de façon optimale ?

Il semble évident que lorsqu’on est amateur, ou connaisseur en vins, nous sommes amenés à conserver des bouteilles en cave.

Vu le temps consacré à l’achat de flacons, l’investissement demandé, il est essentiel avant tout de posséder un endroit propice à la mise en sommeil, et par la même, au confort du vin.

Il va sans dire que de leur condition de conservation dépendra la qualité future de la dive bouteille.

Quelles conditions pour le vin ?

Le calme, et la sérénité

La cave sera enterrée dans un endroit stable, sans vibrations, autant dire loin des lieux de passage du métro, des transports en commun, par exemple, ou même d’un ascenseur, en appartement.

Une douce température

Le vin apprécie les températures oscillant entre 11 et 15 degrés.
Plus la température de la cave sera élevée, plus le processus de vieillissement sera accéléré. Et autant dire pas de la meilleure manière.

Eviter surtout les brusques écarts de températures, entre l’hiver et l’été. Le vin est fragile, respectez son sommeil.

Une hygrométrie certaine

L’humidité est une donnée vitale pour le vin, afin de protéger l’étanchéité du bouchon. Entre 70 et 90% d’hygrométrie, voilà l’idéal.

Pas assez humide, le bouchon sèchera et laissera passer un peu d’air, ce qui tuera à petit feu le liquide si précieux

Trop humide, le vin n’en souffrira pas, en revanche, les étiquettes, en paieront le prix fort.

Les odeurs

Le vin ne supporte pas de devoir s’associer avec des odeurs déstabilisantes. Les bidons d’essence, les épices,ail, ou encore les produits d’entretien, décapants ouverts.

Le vin demande respect, et une certaine neutralité même au niveau des odeurs,afin de pouvoir s’offrir au mieux.

La lumière

La lumière est un ennemi terrible pour le vin. Ainsi, le vin de Champagne, notamment souffre parfois du fameux "goût de lumière", dont j’avoue être curieux du résultat.

Conclusion

On peut aisément constater qu’il n’est jamais simple de réunir toutes ces conditions de vieillissement. Cependant, afin de profiter au mieux de ces bouteilles, il est important de prendre particulièrement soin de son lieu de vieillissement de ses bouteilles.

En ville, il est d’autant plus délicat de s’offrir ces conditions de garde.